Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme

 

Sylvie de Meurville, tubulures et hypoderme

Installation/ révélation, peinture à la chaux et photos depuis un drône.
Portion du village, longueur 270 m, Wattwiller (Haut-Rhin), dans le cadre de la FEW 2016.
 
 
 
Tubulures et hypoderme

Avec Joseph Birckner, géobiologue, Thierry Vavasseur, vidéaste drône, et les membres de la FEW


Wattwiller est une ville de l'eau où l'eau apparait assez peu. Il y a par contre de nombreuses histoires de maladies ou d'incommodations liées à la présence de ruisseaux sous les maisons révélée par des sourciers géobiologues. J'ai eu envie de voir ces veines d'eau invisible et de mettre en évidence la densité de ce réseau dans une partie du village en les peignant à la surface du sol. Plusieurs se croisent dans la cour de l'école (avec laquelle j'ai mené un projet pédagogique) et deux grandes rivières forment une croix parfaite qui suit le plan de l'église. Des photos ont ensuite été prises depuis un drône et assemblées pour créer une vue globale du sous-sol, le réseau sauvage tracé en blanc en contrepoint des différents tracés des tuyaux du réseau urbain avec leur code couleur spécifique.

 
 
Sylvie de Meurville